Le développement d'un Resort fictif

L'évolution des parcs et de leur méthode de conception

COMMENCER PHANTACASTLE

Un projet au départ incertain

Au tout début, le projet PhantaCastle est mis en avant simplement sur le terrain de l'ancien parc. Il prend alors pour le moment la forme d'une grande pancarte représentant une vaste ébauche du plan du parc.

Au départ, il est imaginé un parc qui s'étendrait sur différents univers trouvés dans la nature comme la jungle, l'océan, les volcans... Aussi, chaque zone thématique devait posséder son château. Un projet ambitieux.

Comment commencer un parc en 2020 ?

La conception est en fait un peu pauvre. Le thème du parc n'est à ce moment là pas très important, mais on souhaite cependant qu'il soit bien organisé et qu'on puisse s'y retrouver. L'entrée directement reliée à un monument central, qui fait office de convoyeur vers les différentes zones thématiques.

La première attraction

Grand fan d'Europa-Park, Thibaut se dit vouloir construire Euro-Mir dans son parc. Malgré la motivation, les techniques du jeu sont pour l'instant très limitées; il est impossible de faire des tours aussi cylindriques que celles dans la vraie vie. Rien que le fait d'avoir un élément placé à 45° devenait vite impossible dans le jeu. Il convient alors que ce sera une attraction fortement inspirée, parce qu'une copie parfaite d'Euro-Mir était inconcevable. Cette attraction sera plus tard baptisée "Station 247 - The Ride", en référence à "Station 237", une attraction sur le thème spatial dans l'ancien parc de Thibaut.

STATION 247 - THE RIDE

Une attraction qui marche, qui fait l'affaire...

Pour commencer, il fallait construire une attraction qui parle à tout le monde, une attraction avec un thème qui plait à tous, juste histoire de montrer aux gens ce dont on était capable en termes de construction. S'en suivra plus tard une reproduction de Piraten In Batavia, qui aura permis d'expérimenter les sequencers pour la première fois. Les sequencers sont des boites permettant de rentrer des algorithmes. Cela permet par exemple de faire s'allumer des lumières au passage d'une nacelle, de programmer des séquences avec jets d'eau, etc. 

UN MONUMENT CENTRAL

Grand château

Le château est très imposant. En fait, il est carrément moche. Mais chut, ne disons rien, ça pourrait blesser Michel...

QUARTIER GREC

Le début des détails

Après quelques mises à jour du jeu, on peut maintenant disposer des éléments dans toutes les rotations possibles et inimaginables ! Là où l'on pouvait comparer cela à des legos auparavant, où chaque brique à sa place, on peut désormais faire s'entre-choquer des briques, et les placer où l'on veut, comme on veut.

Toujours en référence à Europa-Park mais en s'écartant drastiquement de ce qui existe en vrai, il est décidé que le prochain quartier a être réalisé serait le quartier grec. Ici, pas d'attraction aquatique, mais une montagne russe à double propulsion et un darkride interactif sous-terrain.

La première zone thématique basée sur un pays

Ici, les détails commencent à émerger grâce au nouveau mode de jeu de construction précise. C'est le quartier qui possèdera le plus d'aménagements pour un espace si restreint.

C'est la première zone thématique inspirée directement par un pays et créée spontanément de toutes pièces. Et, lors de son inauguration, c'était une des zones les plus immersives et fidèle à sa culture. C'est elle qui va lancer le parc PhantaCastle dans la conception non plus d'attractions décorées mais de réels univers thématiques.

Aussi, il y est accordé une grande importance à l'éclairage. Que ce soit à l'extérieur et ses multiples lanternes, où encore le darkride sous-terrain. Il s'agit aussi du premier prototype de darkride intéractif réalisé dans le jeu; les visiteurs doivent appuyer sur des boutons représentant des cibles, qui s'allument lorsqu'elles sont atteintes. C'est même au visiteur de compter lui-même ses points !

Impressioner le visiteur

Après le quartier grec, c'est au tour du quartier Finlandais d'ouvrir ses grilles. Un quartier très attendu des visiteurs étant donné que le chantier était ouvert. Même sans le vouloir, on voyait déjà au loin ces grandes tours qu'on pourrait confondre avec celles de Poudlard. L'idée fut de créer un sanctuaire de plusieurs tours de château, entre lesquelles se faufileraient l'une ou l'autre montagne russe, donnant à ses visiteurs l'impression de voler sur un balai magique.

QUARTIER FINLANDAIS

Commencer par l'attraction, ou le décor ?

Lors de son ouverture, le quartier Finlandais fascine : les détails sont très présents. Les grandes tours et tout le décor de la zone a d'abord été réalisé, puis deux montagnes russes ont été ajoutées.

Mais en fait, c'est surtout ce qui fait de lui le quartier le moins bien conçu de PhantaCastle Resort. Les décors denses ont été construits sans considération des parcours des montagnes russes. Ainsi, les parcours réalisés manquent de réalisme, et les visiteurs furent conquis par leur intégration mais déçus par leur fluidité et leur réalisme.

Il est temps de se rafraichir !

Le quartier suivant se porte sur le Mexique, pour ses paysages rocheux, ses couleurs chaudes et son potentiel d'ambiance estivale, contrairement aux tours Finlandaises qui évoquaient plutôt un hiver frais.

Le quartier possède tout d'abord un Water Coaster Mack Rides incluant un parcours scénique, puis l'espace restant est utilisé pour construire une montagne russe sensationnelle. Le tout est un équilibre entre intensité physique et narrative.

Le quartier possède aussi une attraction de type "Floorless Coaster" incluant des inversions rythmées et une propulsion rapide.

QUARTIER MEXICAIN

il est décidé que le prochain quartier reprendrait le mode de construction de la Finlande, mais dans l'autre sens. Le parcours du Water Coaster (tout comme la montagne russe) serait d'abord construit, puis tout le décor autour. Aussi, il possède l'attraction avec le plus d'effets synchronisés avec le parcours, non seulement pour les effets lumineux mais aussi pour les machine à fumée, outils pyrotechniques et jets d'eau. Tout est dans le scénario dont le parc fait don au visiteur.

Construire le décor autour du parcours

Le premier spectacle aquatique

Il reste une grande place, là, derrière le château... Utilisons-la pour en faire quelque chose d'intéressant, qui donne des frissons ! Quelque chose de travaillé, d'animé et de rythmé. Un spectacle de fontaines peut-être ! The Castle's Lake et Happily Ever After sont créés. Des lieux conçus pour l'émotion.

HAPPILY EVER AFTER

Il vient l'idée de créer un spectacle de jets d'eaux illuminés pour tester quelque chose de neuf : les sequencers. Ce sont des boites qui permettent rentrer un algorithme contenant des actionneurs d'éléments, tels que des spots lumineux, ou de jets d'eau, en changeant leurs paramètres. Il est possible de colorer un jet d'eau, mais le jeu n'offre pas ce paramètre dans les sequencers. Il faut donc trouver un moyen pour les faire changer tout seuls de couleur. Inspirons-nous de la vraie vie : plaçons des spots lumineux à couleurs changeantes en dessous de chaque jets d'eau.

Développer le premier spectacle automatisé

Un aperçu du spectacle :

TRAINCASTLE THEMEPARK ET... UN RESORT

Nouveaux horizons

Happily Ever After et le quartier Mexicain étaient la signature de fin de PhantaCastle ThemePark. Les terrain est complet désormais !

Il fallait continuer, on ne pouvait pas arrêter quelque chose qui commençait à peine à germer. La plupart des visiteurs fréquents de disaient qu'un parc avec, dès l'entrée, le niveau du quartier mexicain et d'Happily Ever After devait être fantastique. Alors, démarrons. Commençons avec quelque chose de grand. Bienvenue à TrainCastle ThemePark.

La venue de ce nouveau parc faisait de PhantaCastle non plus un parc mais un ensemble de parcs. PhantaCastle devenait PhantaCastle ThemePark, au même titre que TrainCastle, et le tout forme désormais et pour toujours le PhantaCastle Resort.

Introduire la réflexion dès le début

Dès le début, il fallait trouver une inspiration forte. Un endroit où les gens passent, se retrouvent, viennent pour aller autre part : rien de mieux qu'une gare. Pour son entrée, TrainCastle ThemePark s'inspire directement de l'architecture d'une gare, avec ses trois grands vitraux, son toit en pente et ses deux grands piliers de part et d'autre de sa large entrée. Aujourd'hui, cette entrée n'existe plus en raison d'un gros projet dans le parc. Mais il a toujours été question d'accueillir le visiteur dans un environnement de magie et de festivité. La nouvelle entrée respecte cela.

L'emblème d'un lieu d'émotions

Le château de TrainCastle ThemePark est sans nul doute la pièce la plus travaillée jamais construite dans les parcs, encore aujourd'hui. Il se distingue non seulement par sa forme, mais aussi par la générosité de ses ornements et de ses détails. Ses nombreuses tours le font élever dans le ciel, et sa large base le rend stable, et magique. Il est le fruit de plusieurs mois de travail, et il sera inauguré lors d'un spectacle projeté sur sa façade. C'est aussi lors de ce même évènement que TrainCastle ThemePark est considéré comme étant en pré-ouverture.

LE CHÂTEAU DE TRAINCASTLE THEMEPARK

Un emblème à la symbolique puissante

La château de TrainCastle ThemePark représente le PhantaCastle Resort, ses objectifs, et son ouverture au monde. Le château mêle différents style d'architecture pour rendre hommage à différences cultures, comme la culture française avec ses grands vitraux, la culture hollandaise avec ses briques, la culture autrichienne avec ses ornements... Certains de ses éléments sont directement repris et retravaillés de réels châteaux de parcs Disneyland, comme un hommage à la culture du divertissement.

Avant de construire un château, un sondage est réalisé auprès des visiteurs fidèles pour savoir s'ils souhaitent un monument central autre qu'un château, une statue, une petit château avec une grande place, ou un grand château. Les votes retombent en faveur du petit château. La façade avant est alors imaginée pour accueillir de petites tours sans prétention. Puis, finalement, ce sera tout un dossier de recherches qui sera fait pour le château, avec comme résultat final un château plus détaillé que jamais, mais tout de même moins haut que celui de PhantaCastle ThemePark (et plus beau, on l'espère).

PHANTILLUMINATIONS

Donner les frissons

Afin de ramener à TrainCastle ce que les visiteurs avaient le plus retenu de PhantaCastle, et aussi grâce à une mise à jour du jeu, il fallait qu'un spectacle fasse son retour ! Et son nom est... PhantIlluminations ! Une représentation unique sur le grand château, possible grâce à l'expérience d'Happily Ever After et de la nouvelle mise à jour incluant des feux d'artifices. Il s'agit d'un spectacle d'environ trois minutes mêlant jets d'eaux, effets lumineux et pyrotechnie, dans une atmosphère mystique et une bande-son épique. Les visiteurs ont l'occasion d'assister à ce grand spectacle à chaque évènement au parc.

Appeler à l'innovation au service de l'émerveillement

La château de TrainCastle ThemePark est complètement équipé pour ces genre de spectacles. Son toit arrière sert de plateforme pour les canons à feux d'artifices, et certains éléments lumineux ont même été pris en compte dans son architecture, pour créer une interaction entre le château et le spectacle mis en scène autour de lui. Finalement, le château devient acteur du spectacle, aussi grâce à la disposition astucieuse des éclairages qui permettent une réduction du nombre de blocs à programmer dans les sequencers, et facilite ainsi le travail lors de la conception.

Un aperçu du spectacle :

Centraliser la production vers un nom

L'idée vient de créer une filiale pour le parc. À l'instar d'Imagineering pour les parcs Disney, de MackOne pour Europa-Park, et d'autres cabinets de Theme Park Design,  l'idée de créer Phanta-Entertainement naquis pour mettre la technique de conception et les innovations en avant, plus que l'expérience (ce rôle là était déjà attribué à PhantaCastle Resort).

Aujourd'hui, la centralisation va plus loin car Phanta-Entertainment en devenu OlaEntertainement.

PHANTA-ENTERTAINMENT

Vous pouvez en découvrir plus sur OlaEntertainement en visitant cette page.

TRAINCASTLE'S AVENUE

Un beau mainstreet à la sauce TrainCastle

Ce qui fait parti de l'architecture du parc doit avoir deux règles fortes pour ce nouveau parc : intemporel et dans les mêmes teintes. Il va se soi que ce serait d'abord une évidence pour l'allée principale, et que finalement, même le château profiterait des teintes du parc. C'était, c'est et ça resterait l'emblème du parc quoi qu'il arrive. Et il faut ainsi que le visiteur puisse se souvenir de ce à quoi ressemble TrainCastle, les couleurs appliquées sont donc caractéristiques du parc, et tout tourne autour d'elles.

Pour TrainCastle et bientôt pour le Resort entier, les deux teintes principales sont simples, passe-partout et facilement reconaissables : beige (grès) et vert foncé.

Un code couleur établi et respecté, en un mot : cohérence.

La TrainCastle's Avenue est présentée comme étant la ruelle principale du parc. On y trouve une tour d'observation, une salle de théâtre, un arrêt du monorail, et un Starbouque. Chaque bâtiment se ressemble mais chacun se démarque tout autant. Le soir, l'avenue s'allume, laissant place à des couleurs nombreuses et des effets lumineux palpitants.

Étant donné la plus récente mise en marche d'un plan de mise en valeur de la végétation au parc, TrainCastle a récemment troqué ses arbres fins a des arbres plus imposants, faisant ainsi de la nature un acteur principal du parc, à l'instar des quelques bâtisses qui se trouvent derrière.

Commencer en très grand

QUARTIER ALSACIEN

La première attraction propose de partir à la découverte des légendes et mystères des forêts alsacienne, et de voler à bord d'un Flying Coaster Bolliger & Mabillard au travers de l'entièreté de la zone.

L'Extraordinaire Aventure du Professeur Vliegenhof donne à nos aventuriers le don de voler, et expérimente ardemment les capacités en storytelling, ménage les innovations et les sensations au profit d'une expérience visiteur inoubliable. Le tout accompagné par des décors, des passages exigus, un éclairage spectaculaire et une ambiance sonore grandiose. L'expédition commence par une visite des ateliers de Professeur Vliegenhof pour faire découvrir aux visiteurs cette mystérieuse découverte qui a eu lieu dans les forêts voisines. Ensuite, on prend place dans la machine volante, le Schœkeloch, propulsés par le Cigolator, et c'est parti ! Nos aventuriers volent autour, au dessus, en dessous, dans les bâtisses alsaciennes de tradition ! Une escapade tout en sensation, propulsée sur le fond d'une incroyable pièce musicale, pour revenir tout doucement à l'atelier du professeur.

Le quartier Alsacien de TrainCastle est le premier projet de zone thématique lancé dans TrainCastle ThemePark. Le thème choisi est la France, et c'est la région Alsacienne qui figure comme étant la plus intéressante à réaliser. Le quartier reflète alors la culture alsacienne dans ce qu'elle a de plus classique, à savoir les vignobles, les tartes flambées, les maisons à colombages... Mais aussi ce qu'elle a de plus mystérieux. Par amour pour la culture alsacienne et par sensibilité à la plaine où l'entièreté de la conception du quartier a pris place, celui-ci est nommé Niederhaslach, en référence à un village de la vallée de la Bruche.

La seconde attraction du quartier alsacien est encore plus mystérieuse ! Il s'agit d'un prototype de Baloon Ride Morgan, en Indoor. L'attraction prend place au centre d'une très grande pièce, et propose aux visiteur une expédition au dessus de la campagne alsacienne.

La Cave à Vin Kueche invite les visiteurs les plus curieux à découvrir le secret planant au dessus de Niederhaslach. La rumeur dénoncerait les pratiques du professeur Vliegenhof seraient douteuses. L'Homme chercherait à prouver que sa machine volante était le premier engin volant pilotable à exister, à tout prix. Monsieur Kueche est un homme mystérieux que personne n'avait jamais vu, et ce serait d'ailleurs le mari de Soeur Freudenreich, la propriétaire du restaurant de Flammekueche traditionnelles du village. 

Monsieur Kueche propose alors à ces visiteurs curieux d'emprunter un passage secret de sa boutique de vinasse pour accéder dans sa cour extérieure durant la nuit, pour ne pas être repéré par le Vliegenhof qui surveille constamment le village...

La troisième attraction fait référence à la ville alsacienne de Molsheim où siègent les origines de la marque Bugatti.

Le quartier alsacien est ainsi le quartier le plus travaillé du PhantaCastle Resort. Il concentre un grand nombre d'activités, ouvre de nouvelles possibilités et jouit d'un storytelling riche. 

TRAINCASTLE THEMEPARK

Retravailler l'harmonie

Ce qui fait parti de l'architecture du parc doit avoir deux règles fortes pour ce nouveau parc : intemporel et dans les mêmes teintes. Il va se soi que ce serait d'abord une évidence pour l'allée principale, et que finalement, même le château profiterait des teintes du parc. C'était, c'est et ça resterait l'emblème du parc quoi qu'il arrive. Et il faut ainsi que le visiteur puisse se souvenir de ce à quoi ressemble TrainCastle, les couleurs appliquées sont donc caractéristiques du parc, et tout tourne autour d'elles.

Pour TrainCastle et bientôt pour le Resort entier, les deux teintes principales sont simples, passe-partout et facilement reconaissables : beige (grès) et vert foncé.

Un code couleur établi et respecté, en un mot : cohérence.

Fin 2023 sont engagés de grands travaux de restructuration et des réhabilitations des infrastructures de TrainCastle ThemePark, ce 

Revenir en haut